6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 04:59





 

2008 03 09 nu femme corolle.jpg

  femme corolle

 

 

Etendu sur le sol ses jambes repliées sous elle

Sa jupe autour d'elle forme une corolle

 De couleur pourpre comme une belle fleur

Elle dessine ses  longues cuisses

 

 

La taille cambrée les bras posés en arrière

Mettent en valeur sa poitrine opulente

Avec ses belles épaules et son long coup

Elle ressemble à un majestueux cygne noir

 

 

Sa peau ambrée ou les ombres dorées dansent

Met du feu dans les yeux de qui l'a contemple

Sa bouche pulpeuse et ses belles dents,

Sont là pour vous déchiqueter

 

 

Si par malheur vous venez  à la décevoir.

Ce corps de lionne prêt à bondir ou à aimer

Ne vous laissera plus en paix

Et hantera vos jours et vos nuits

 

 

 

peintrefiguratif

Partager cet article

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans nu artistique aquarelle
commenter cet article

commentaires

Chouchou 03/04/2017 15:04

J'adore bravo

mel-and-tof 07/12/2011 07:28

Bonjour chère Raymonde
Je comprends ce poême quand je vois cette merveilleuse aquarelle ,un superbe duo !
Je te souhaite mon amie une bonne journée avec des gros bisous
Méline

peintrefiguratif 07/12/2011 20:11



bonsoir méline je vois que tu as remonté mes nus jusqu'a cette femme coromlle


er merci d'apprécier cette écrit qui n'est pas un poème


bonne soirée bises



écureuil bleu 08/04/2011 22:15



Très jolie aquarelle, Raymonde et le poème est superbe aussi ! Bravo et bisous



peintrefiguratif 14/04/2011 21:19



merci écureuil bleu je passe te voir



Monelle 07/04/2011 09:25



C'est gentil de ne pas nous oublier   


Gros bisous à vous deux !






peintrefiguratif 14/04/2011 21:19



mais on ne peut pas t'oublier même si on est loin bisous



REMY CINE 07/04/2011 06:10



Je te souhaite un bon jeudi Raymonde la belge !!!!!!!


Et aujourd'hui je te recommande le film "PHILIBERT"


L'histoire


Royaume de France, 1550, en Bretagne. Philibert, robuste gaillard d'une vingtaine d'années, fils aîné d'un agriculteur d'artichauts, se démarque des autres garçons du village. Idéaliste, candide,
il se prédit un avenir glorieux dans l'artichaut et préserve sa virginité pour celle qu'il ne connaît pas encore mais que Dieu lui destine.


Avant de trépasser, son père lui apprend qu'il n'est pas son vrai père. Celui-ci était un gentilhomme, Fulgence Bérendourtde Saint-Avoise, lâchement assassiné par un Bourguignon avec une tache de
vin en forme de rose dans le cou. Sa besace remplie d'idéaux et d'artichauts, Philibert quitte son village et galope vers la Bourgogne, accompagné de Martin son valet un peu fourbe.


Le courage de Philibert, sa charité, sa pureté physique et morale seront ainsi mis à rude épreuve face à la bassesse et à la vénalité des vilains et la tentation des femmes plus libidineuses les
unes que les autres.


Bonne journée, et bon blog !!!!!



Bisoussssssssssssssssss + $$$$$



peintrefiguratif 14/04/2011 21:18



bises



Présentation

  • : art et culture la peinture et la poésie
  • art et culture la peinture et la poésie
  • : site dédié à ma peinture.Des contes accompagneront mes dessins. Ce blog à pour vocation de vous faire plaisir par sa diversité et sa convivialité. Prenez le temps de vous y arrêter, cela nous fera plaisir
  • Contact

Profil

  • peintrefiguratif
  •  hobby peinture
  • hobby peinture

Archives