24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 05:31

 

acrylique-buranoP1000830.jpgBurano

Ce n’est que vers le milieu du XVIe siècle que naît la dentelle à l’aiguille. À  cette époque, les femmes brodaient au coin de l’âtre, lorsque les soirées d'hiver se faisaient longues.

La dentelle devient la spécialité de Burano et apporte prospérité à l'île.

Le roi de France Louis XIV interdit leur importation et crée,  la manufacture royale des dentelles françaises.

Aujourd'hui quelques dentellières travaillent encore dans la grande tradition de Burano. Mais comme il faut trois ans pour réaliser une nappe, les pièces abordables viennent le plus souvent de Hong Kong ou de Chine.

Les mains d'une femme adroite renferment dix fées,
logées sous dix feuilles de roses

Noémie Dondel Du Faouëdic - Souvenirs 1875

Burano est réputée pour ses petites maisons peintes de couleurs vives. À l'origine, les pêcheurs peignaient leur maison de différentes couleurs pour se repérer et reconnaître leur maison en cas de brume (dans cette région le brouillard est particulièrement dense, surtout en hiver).

Il est dit aussi que les pêcheurs rentrant de plusieurs mois de pêche, à leur descente du bateau ils passaient la soirée à l’estaminet et lorsqu’ils rentraient chez eux ils ne savaient plus ou ils habitaient.

La couleurs les guidaient pour rentrer chez eux.

 Aujourd'hui encore, les habitants ont l'obligation de repeindre leur maison une fois par an de cette même couleur.

n'ayant jamais été à burano, j'ai repris les élements sur le site

http://www.e-venise.com/lagune_venise/burano_dentelle_venise_1.htm 

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 

 

L'île de Burano, l'île de la dentelle

Aux maisons multicolores.

Se mirent dans l’eau des canaux

Son campanile qui penche,

Au dessus des toits 

Regarde les touristes

Qui se pressent pour admirer

Les dentellières  leur doigts agiles

Qui brodent au point de Venise des dentelles

Que seules les riches dames pourront se payer.

Elles ne remarqueront pas les yeux fatigués.

    de celles qui s'usent la vue, pour créer des parures délicates,

afin que ces dame puissent parer leur belles robes.

Villes aussi de mariniers aux mains marqués de travailleurs

l'Adriatique ne fournissant plus assez de poissons

ils se sont tournés vers la pêche aux mollusques

qui leur permet de les fait vivre.

Jusqu’à quand pourront-ils en tirer profit

Pour nourrir leur famille.

 

peintrefiguratif(Raymonde)

 

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 05:05



Vieilles pierres du midi de la France

Que nous contes-tu comme histoire. 

Ces murets de pierres sèches

Sont là depuis de nombreuses années

Dressés par des hommes pour abriter

Des vents, les cultures

Aujourd'hui encore ils soulignent

 Et épousent, les contours des combes

Des fougères y poussent à volonté

Et de petits lézards viennent

S'y prélasser au soleil

Les anfractuosités servent de refuge

À bons nombres de petits animaux.

Combien de générations

 Ont vu ces mêmes murs

Les enfants y jouaient en revenant

De l'école et les paysans s'y reposaient

Lorsqu'il était l'heure de déjeuner,

Le labeur était dur pour eux en ce temps-là.

Ils délimitaient aussi les habitations,

Les chemins de promenades.

Les amoureux se cachaient derrière

Pour se conter fleurette.

Ces murs se trouvent

Aussi dans l'île de beauté

Que l'on appelle la Corse

Le mur de Lily m'a inspiré ce dessin

 

 

peintrefiguratif (Raymonde)

2009

 

 

longue étape avant hier et celle d'hier pour jacqueline, qui c'est très bien passé.

Toujours sans pluie et pas trop chaud.

elle vous fait de gros bisous 

Pour les anecdotes, il vous faudra attendre son retour  

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 05:51




Rue sur l'eau de Montargis

 

Cette promenade dans  Montargis

On conduit mes pas vers cette rue sur l'eau

Le calme de l'eau ou se reflètent

 Tous les balcons fleuris

J'ai l'impression de ne plus être à mon époque

Je ferme les yeux pour mieux savourer la scène

Me voilà transporter des années en arrière

Ou les rues bruissaient du cri des femmes

Leurs robes relevées à genoux sur les planches

Elles brossaient leur linge dans cette eau courante

Les personnes s'apostrophaient de fenêtre en fenêtre

Plus loin dans une autre rue près du dévidoir

Les petits métiers de la pêcherie s'y retrouvaient

Et plus loin, la rue des tanneurs

Les tanneurs y avaient leur échoppe

Et les ateliers pour les peaux a tannées

 

peintrefiguratif

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 06:26

 

P1140616.JPG

  P1140618.JPGP1140620.JPG

  P1140621.JPG

 

Tableau acrylique et en relief

J’ai mélangé dans un récipient une pâte à base de sable avec une autre de granit

J’ai ensuite étalée sur la toile la pâte en épaisseur pour donner l’impression de rocher

En donnant plus de matière dans certain endroit

Ensuite j’ai attendu le lendemain que la matière soit dure pour mettre la couleur dessus et commencer à peindre mon tableau

&&&&&&&

 

Moustiers Sainte Marie

Passé le plateau de Valensole on se dirige vers le petit village de Moustiers

Arrivé prés du village, on a l’impression de voir une crèche provençale

Blottie au milieu de deux escarpements rocheux, nous trouvons tout en haut, l’étoile ex-voto dédié à la vierge Marie

En 470 sur le lieu ou est bâtie la chapelle Notre Dame de Beauvoir se dressait un temple marial.

Lieu de pèlerinage au XIIIe siècle, au XVIIe siècle, on vient dans ce lieu pour faire baptiser les enfants morts nés afin de les ressusciter le jour du baptême, pour qu’enfin ils reposent plus tard en paix. 

 

La cascade de Moustier

 

Les grandes murailles de la montagne enserrent cette cascade

Elle descend par paliers en douce chute

Pour ne pas perturber le site,

Par un fracas, de cette eau venant de nulle part.

Par petits bonds, elle coule de ces marches.

Juste dans un petit bouillonnement.

Elle vient s’égarer dans les creux des pierres.

Bousculent au passage quelques brins d’herbe.

Emmenant quelques cailloux.

La voilà qui s’enfle en passant devant cette maison.

Le feuillage qui grimpe le long des murs

Protège ses habitants, du bruit de cette chute

L’eau vient s’écraser dans un bassin.

Mais, elle s’échappe encore, pour aller toujours plus bas

Courir au travers de la ville

Et passer sous ce pont

Pour aller faire tourner les moulins

Et devient cette rivière

 L’Adou

 

 

Peintrefiguratif (Raymonde)

 

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 05:05

 

Un dernier dessin avant mon départ en vacances dans le Luberon, je serais absente quelques jours et je m’en excuse mais je ne pourrais pas vous rendre visite pendant tout ce temps.

La chaleur m’empêchera de travailler et les visite dans de beaux endroits aussi.

Pas d’article de mes peintures et de mes visites sur le blog.

J’espère vous retrouver tous à ma rentrèe.

 

Les canaux de Brugge en bateau

 

 

P1130569.jpg 

 

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 04:40

 

P1130522.jpg

 

 

Me voilà revenu dans ce Luberon que j’aime.

Ce village aux vieilles pierres ocre m’appelle.

J’entends le murmure du vent qui me dit, vient écouter le chant des cigales, vient humer les senteurs de lavande et regarder les oliviers centenaires plantés en sentinelles ;

Ils veillent sur cette terre qui permet aux hommes de vivre de leur culture .

Les pierres ont vu tellement de gens passer, qu’elles peuvent nous conter toute la vie de nos ancêtres.

Quelques marches à descendre et nous voilà sur la place en sommeil et en plein soleil, l’eau s’écoule, on entend le son cristallin de cette fontaine.

Elle est vieille et sa couleur verdâtre nous fait voir, l’outrage des ans passés à abreuver gens et bêtes.

Elle aussi pourrait nous raconter les légendes et vie, des habitants du village.

Maintenant elle ne sert qu'à rafraîchir les touristes qui passent.

A la fête du village elle revit, du bruit et des allées et venues des villageois.

La gaité lui fait reprendre l’espérance de voir ce village revivre, pas seulement aux vacances, mais en toutes saisons.

Il fait chaud assise sur la margelle je rafraîchi mes mains et mon front.

Il est temps de prendre une photo, ne pas l’oublier et pourquoi pas, l’immortaliser dans une peinture, elle me rappellera cet endroit reposant et mes vacances passées chez mes enfants.

 

Peintrefiguratif (Raymonde)

 

 

 

 

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 05:24

 

P1130153.jpg

 

 

Les vignes ont donné tous leurs beaux fruits.

Le soleil les a gorgé de sucre, le vin sera bon.

Les vendanges sont passées, pour laisser place à l’automne.

En octobre la vigne s’endort, et demande soin et repos

Avant le printemps il faut butter les pieds de cep pour que le gel ne les détruise pas.

Et lorsque le beau temps revient que la terre n’est plus gelée

L’homme attèle son cheval et la charrue araire

Pas question de passer avec le tracteur

Les parcelles sont petites, en pente et caillouteuses.

Le vigneron trace des sillons dans cette terre dure et sèche

Qui ameublissent et aèrent le sol, ils favorisent des réserves d’eau et détruisent les mauvaises herbes.

L’homme appuie fortement sur le manche de la charrue

Pour que le socle pénètre bien dans la terre et la retourne.

Le cheval connait exactement le tracé qu’il doit suivre.

Le vigneron et le cheval ne faiblissent pas.

Même si le soleil darde ses rayons, ils continuent.

La parcelle sera finie ce soir.

Demain une autre sera labourée

L’homme et le cheval seront encore ensemble.

Et le soir venu chacun ira se reposer

Après un travail bien mérité.

 

Peintrefiguratif (Raymonde)

 

 c'est une photo de Christian le menuisier qui m'a inspirée ce tableau

labour-2010mars11-20a.jpg

 

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 04:45



Le foret endormie

 

 

Il a neigé sur la forêt endormie

La neige crisse sous les pas des promeneurs

Un manteau d'hermine recouvre le sol

Et les quelques rayons de soleil

Qui passent entre les arbres dénudés

Font briller cette blancheur

Le sol en coton étouffe les pas

Arbres noirs dressés vers le ciel

Sur les branches viennent se nicher

Quelques flocons tels des oiseaux

Penchés sur le miroir glacé

De ce petit étang, ils viennent

S'admirer parés de leurs bijoux de cristal

Forêt féerique ou le vent joue

Une belle mélodie entre les branches

L'eau et gelée et les oiseaux

Viennent danser un ballet

En se posant gracieusement sur la glace

Et glissent comme des patineurs chevronnés

Cinq du soir le soir tombe

La brume  comme un Fantôme

S'infiltre et voile a notre vue Le paysage

 Il est temps de rentrer

 Car le froid devient mordant

 

 

peintrefiguratif

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 06:30

 

  P1120542.JPG

 

 

Le moulin de la cascade de Lurs

 

 

Par un après midi ensoleillé j’ai découvert ce beau moulin en état de marche.

Blotties au fond d’un ravin, j’aperçois les maisons ainsi que le moulin.

Et devant s’étend un point d’eau où quelques personnes se baignent d’autres sont couchées sur le sable laissant le soleil dorer leur peau.

Je fais quelques pas, pour voir d’où vient cette eau.

Sur la droite je trouve un pont et là, en contre bas un déversoir, une cascade se déverse en eau tumultueuse.

C’est cette eau qui vient alimenter le moulin.

Les maisons blanches aux toits de tuiles rouges, tranchent sur toute cette verdure.

L’endroit est calme et très beau, on n’a pas l’impression que derrière ces murs épais, on travaille très dur à l’ancienne et avec amour.

Une huile pure de la Provence se fabrique entre ses murs.

Mon imagination entend le bruit que fait la meule en écrasant les olives.

La pate d’olive est répartie sur les scourtins, empilés les uns sur les autres et le pressoir entre en action, pour presser et laisser couler cette huile d’olive si agréable au palais et qui fait la gloire de la cuisine provençale.

Je serais bien descendu me rafraichir, mais la pente est trop abrupte pour moi.

Je suis obligée d’admirer de loin ce lieu imprégné du labeur.

Impossible de visiter le moulin, le temps tourne vite et d’autres lieux à visiter m’attendent.

J’y retournerais un jour et demanderais s’il est possible de le visiter.

 

Peintrefiguratif

 

 

Moulin du XVII fonctionnant avec la force de l'eau de la cascade, a refusé l'AOC pour pouvoir continuer à presser les olives suivant la méthode traditionnelle de trituration avec les meules en pierre, scourtins et pressoir à chapelle.

  1. Fabrication d' huile d' olive à l' ancienne, écrasage d' olive avec les meules, pressage des scourtins, décantation naturelle dans les bacs en chêne, ramassage de l' huile à la feuille et à la casserole. De ces gestes ancestraux, naît une huile d' olive à la saveur particulièrement fruitée.
Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 06:08

 

  P1120514.jpg

 

 

Ploumanac’h petite plage de granit rose

 

Le soir venu le soleil se couche, donne des tons rosés et orangés aux pierres et objets qui nous entourent.

Les roches de granit rose polies et sculptées par le vent et les vagues sont postées en sentinelles et veillent sur ce petit port.

Il fait bon malgré l’heure, le paysage est encore plus beau que lors de la visite de l’après midi.

La mer c’est retirée et les bateaux près de la plage sortent à moitié de l’eau, d’autres reposent sur le sable.

Certains bougent légèrement au gré des petites vagues qui viennent battre leur flanc.

Pas un brin de vent, juste une petite brise, qui caresse notre visage et les herbes blotties entre les rochers.

J’aimerais pouvoir garder dans ma mémoire, toutes ces couleurs pour mettre sur ma palette.

Les lumières du ciel se reflètent sur l’eau, ainsi que les rochers, faisant miroiter cette eau calme.

Encore des luminosités que  je voudrais capturer pour mettre dans mes peintures.

Le soir descend et les lumières des réverbères et des maisons s’allument

Le ciel devient d’un bleu plus sombre, et l’argent brille sur la mer, tout le paysage se nimbe de cette couleur.

C’est féerique,  nuit magique,  on goûte encore à toute cette beauté avant de repartir 

 

 

peintrefiguratif

 

Repost 0
Published by peintrefiguratif - dans acrylique paysage
commenter cet article

Présentation

  • : art et culture la peinture et la poésie
  • art et culture la peinture et la poésie
  • : site dédié à ma peinture.Des contes accompagneront mes dessins. Ce blog à pour vocation de vous faire plaisir par sa diversité et sa convivialité. Prenez le temps de vous y arrêter, cela nous fera plaisir
  • Contact

Profil

  • peintrefiguratif
  •  hobby peinture
  • hobby peinture

Archives